La galette des rois

La galette des rois

Pourquoi le 6 janvier ?

Le 6 janvier, c’est le jour de l’épiphanie. Le mot épiphanie signifie « apparition ». On parle alors de l’apparition de Jésus. Parce que oui, l’épiphanie est une fête religieuse. C’est une fête chrétienne. Mais ci ce jour est un jour important, c’est car, c’est le jour où 3 rois mages (Balthazar , Melchior et Gaspard) sont venus voir l’enfant Jésus et lui apporter un cadeau chacun.

Une fève ???

Comme toutes les fêtes religieuses, cette fête est très ancienne et dans l’antiquité, les Romains mettaient dans un gâteau un haricot sec appelé fève. Celui qui trouvait la fève dans sa part de gâteau était désigné roi pour la journée et profitait de ses privilèges en donnant des gages par exemples. Certains disent qu’à la fin de la journée le roi d’un jour était exécuté et d’autres, qu’il devait payer à boire à toute la tablée.

Aujourd’hui, personne ne risque de mourir s’il trouve la fève et non 🙂. De plus, la fève moderne n’est plus une légumineuse mais un objet généralement en porcelaine qui pour autant, est toujours caché dans la galette. On devient aussi toujours roi ou renne si on trouve la fève mais c’est tout. Il ne se passe rien d’extraordinaire pour la personne qui a trouvé la fève à part le fait qu’elle peut la garder (mais en réalité pas toujours. Parfais la personne qui invite tient à garder sa fève. Et oui, il existe des personnes favophiles. Ce sont des personnes qui collectionnent les fèves.) et porter une couronne en carton ou fabriquée par les enfants 😊.

Ne risque-t-on vraiment plus rien… ?

Je vous disais qu’on ne risquait rien mais ce n’est pas tout à fait juste. Je vais vous raconter une petite anecdote. Lorsque j’étais à l’école primaire (de 7 ans à 11 ans), le jour de la galette des rois à la cantine, mes camarades et moi, nous ne voulions surtout pas avoir la fève car si c’était nous qui l’avions, nous devions choisir un roi pour les filles et une reine pour les garçons et lui faire un bisou sur la joue. Je peux vous dire qu’à cet âge-là, faire un bisou sur la joue d’une personne du sexe opposé, on n’en a pas du tout envie. C’est même très gênant. Mais heureusement, je n’ai jamais eu la fève à la cantine 😊.

Tirer les rois !

Maintenant, je vais vous parler de la distribution des parts de galette aux invités, je vais vous expliquer comment on « tire les rois ». Parce que oui, il y a une manière traditionnelle de servir la galette, on ne le fait pas n’importe comment ! La tradition veut que l’enfant le plus jeune aille sous la table et désigne le nom de la personne à qui va la part de galette. Il va donc donner, les uns derrière les autres, le nom de toutes les personnes réunies autour de la table pour déguster la galette dans l’ordre de son choix. Mais, souvent les parents trichent car s’ils aperçoivent la fève dans une des parts de la galette, ils vont la mettre dans l’assiette de l’enfant qui est sous la table même si, ce n’est pas son nom qu’il vient de citer.

Mais pourquoi les Français aiment tant la galette ?

Déjà, parce qu’ils aiment manger et que, en plus de se manger, c’est un dessert 😊. Mais plus sérieusement, c’est un « gâteau » traditionnellement composé d’une crème pâtissière et d’une crème d’amande appelé frangipane. La frangipane est ensuite enfermée dans 2 pâtes feuilletées puis, le tout est cuit au four 😊. Goutez-en une et je pense que vous comprendrez très facilement pourquoi elle est tant aimée 😊.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *